Histoire du collège

Le collège des Ormeaux, une longue histoire!

Le collège des Ormeaux Saint-Dominique bénéficiant d’une superbe vue sur la ville, est situé sur une propriété qui est vouée depuis 1851 à l’enseignement…

. En effet, c’est en 1847 que les Soeurs Ursulines du Havre rachètent sur la commune d’Ingouville, une propriété (plus étendue qu’actuellement) afin d’accueillir de nombreuses élèves. Dès cette date des travaux ont été entrepris pour le bien être des pensionnaires : réfectoires, salles d’études, dortoirs… mais aussi, construction en 1897 de la chapelle actuelle de style néo-gothique.

. En 1888, des religieuses Dominicaines arrivent de Bar Le Duc pour implanter une nouvelle communauté au Havre et ouvrir une école à Sainte-Adresse dans la propriété de la Roseraie. Le Pensionnat Saint-Dominique voit le jour et fait sa première rentrée avec une seule élève !!

. En 1903, les soeurs Dominicaines sont obligées de revenir à l’état Laïque et se réfugient avec leurs élèves impasse Saint-Michel.

. En 1905, la séparation s’effectue entre l’église et l’état: les Ursulines quittent l’enseignement.

. C’est ainsi qu’en 1906, les dominicains rachètent une partie de la propriété des Ursulines (notre collège actuel) : le pensionnat Saint-Dominique devient le PJA, (le pensionnat Jeanne d’Arc) accueillant les jeunes filles du jardin d’enfants au baccalauréat.

. Durant la première guerre mondiale, le P.JA. abrite dans ses locaux « l’hôpital Victoria », les cours sont alors assurés dans les salles sous la chapelle. Pendant la seconde guerre, les élèves et les Soeurs se réfugient à la Croixmare à Motteville.

. En 1947, le pensionnat compte 432 élèves.

. En 1950, une école de jardinière d’enfants est créée et deviendra plus tard l’Institut de Formation des Éducateurs de Normandie (I.F.E.N).

. Suite à la loi Debré, le P.J.A. signe en 1960, un contrat d’association avec l’état.

. En 1968, les structures de l’enseignement catholique du Havre sont profondément modifiées: nos élèves du second cycle intègrent l’Institution Saint-Joseph, tandis que celles du primaire partent pour Saint Roch; quant à l’école de l’Assomption, elle nous envoie ses élèves de collège ainsi que certains de ses professeurs… Le P.JA. devient le Collège des Ormeaux avec 474 élèves.

. En 1969, l’Internat ferme ce qui permet de réaliser une salle d’étude (l’actuelle salle 301) et des salles de classes.

. En 1978, la mixité entre progressivement en vigueur (492 élèves en 78-79).

. Le nombre d’élèves allant croissant, il faut créer de nouvelles classes: c’est ainsi qu’en 1981, la communauté des Soeurs qui logeait dans les locaux des Ormeaux depuis toujours, part s’installer sur la paroisse Sainte Cécile. (616 élèves en 1984)

. En 1987, de nouvelles salles sont construites dans la cour du bas ainsi que le C.D.I. dans le cloître de la chapelle.

. En septembre 1992, la direction jusqu’alors assurée par une Soeur est confiée à un laïc mais le collège reste sous tutelle dominicaine et compte 618 élèves.

. De façon continue, le collège entretient les bâtiments et s’efforce d’améliorer les conditions de travail de chacun:

- En 1997, une nouvelle aumônerie est réalisée près de la chapelle.

- Les façades et les salles de classes sont progressivement rénovées.

- Une nouvelle entrée rue Ferdinand Brunetière et une salle polyvalente sous la chapelle sont mises en service en 1998.

- Des préaux sont aménagés dans les cours en 1999.

- Dernièrement, le collège a acquis le gymnase Saint-Thomas ce qui permet aux élèves de pratiquer le sport dans de bonnes conditions.

- La mise en place, depuis 2001, de 5 pôles informatiques (dont le CDI et une salle multimédia avec accès Internet ADSL) marque la volonté d’intégrer les nouvelles technologies dans les pratiques pédagogiques et permettent aux élèves de manipuler l’ordinateur (plus de 120 postes) dans des situations pluridisciplinaires très diverses. Le Brevet Informatique et Internet (B2i) est intégré au parcours de l’élève dès sa rentrée en sixième et fait l’objet de validations par les professeurs tout au long de sa scolarité. Chaque salle de classe est équipée d’un ordinateur, d’un vidéoprojecteur et d’un accès internet.

- Depuis la rentrée 2013, le collège accueille  690 élèves, répartis dans vingt-cinq classes d’enseignement général (avec différentes options possibles) et  deux  classes ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire) .